Projet Virgule

Depuis la France jusqu’en Mongolie à vélo

Le Projet

Il y a plus de 10 ans que je sillonne le globe. Aujourd’hui je nous emmène dans une aventure d’un autre type.
Un rêve m’anime depuis longtemps : découvrir la Mongolie, ses steppes, ses habitants. Environ 15000 km nous séparent de ces contrées lointaines. Sur la route de nombreux pays, d’une grande richesse culturelle, géologique et chargés d’histoire, qui m’attirent tout autant.
La particularité de ce voyage : il sera parcouru intégralement à vélo.

Le Projet

Il y a plus de 10 ans que je sillonne le globe. Aujourd’hui je nous emmène dans une aventure d’un autre type.
Un rêve m’anime depuis longtemps : découvrir la Mongolie, ses steppes, ses habitants. Environ 15000 km nous séparent de ces contrées lointaines. Sur la route de nombreux pays, d’une grande richesse culturelle, géologique et chargés d’histoire, qui m’attirent tout autant.
La particularité de ce voyage : il sera parcouru à vélo.

L'AVENTURE

Je cultive cette idée de grand voyage à vélo depuis longtemps. Ces dernières années, j’ai eu la chance de travailler sur différents projets en tant que volontaire à travers le monde.
J’ai été cuisinier dans un écovillage sur une île privée au Cambodge, appris à fabriquer des bungalows en bambou dans un village Karen dans le nord de la Thaïlande, participé à la récolte du riz, aidé à la restauration d’un hôtel dévasté par le tsunami de 2004 au Sri Lanka, vécu dans les montagnes de Chichibu au Japon chez un restaurateur de kimonos, travaillé dans un chenil de chiens de traîneau dans le nord du Québec au Canada, et appris les bases de la menuiserie dans le Yukon près de la frontière avec l’Alaska.
Et bien d’autres expériences enrichissantes qui m’ont fait rencontrer des gens incroyables et ont changé ma façon de voir le monde. Avec du recul, j’aurais aimé documenter mes expériences dans ces lieux pour pouvoir les partager.
C’est de là qu’est né le « projet virgule » : associer le voyage à vélo à la réalisation d’une mini-série documentaire dans les endroits où je poserais mes sacoches, (si je puis dire) en questionnant ceux et celles qui vivent et pensent autrement.
Le choix de la Mongolie est inspiré d’un rêve d’enfant. Je suis un vagabond, attiré par les peuples nomades, avide de rencontres inspirantes et de découvertes en tout genre.
Je ne suis pas un grand sportif, et je ne suis pas vidéaste non plus. Mais ma curiosité et ma soif d’apprendre sont grandes et je suis persuadé qu’elles seront des moteurs puissants pour m’aider à réaliser mon projet.

L'AVENTURE

Je cultive cette idée de grand voyage à vélo depuis longtemps. Ces dernières années, j’ai eu la chance de travailler sur différents projets en tant que volontaire à travers le monde.

J’ai été cuisinier dans un écovillage sur une île privée au Cambodge, appris à fabriquer des bungalows en bambou dans un village Karen dans le nord de la Thaïlande, participé à la récolte du riz, aidé à la restauration d’un hôtel dévasté par le tsunami de 2004 au Sri Lanka, vécu dans les montagnes de Chichibu au Japon chez un restaurateur de kimonos, travaillé dans un chenil de chiens de traîneau dans le nord du Québec au Canada, et appris les bases de la menuiserie dans le Yukon près de la frontière avec l’Alaska.
Et bien d’autres expériences enrichissantes qui m’ont fait rencontrer des gens incroyables et ont changé ma façon de voir le monde. Avec du recul, j’aurais aimé documenter mes expériences dans ces lieux pour pouvoir les partager.
C’est de là qu’est né le « projet virgule » : associer le voyage à vélo à la réalisation d’une mini-série documentaire dans les endroits où je poserais mes sacoches, (si je puis dire) en questionnant ceux et celles qui vivent et pensent autrement.
Le choix de la Mongolie est inspiré d’un rêve d’enfant. Je suis un vagabond, attiré par les peuples nomades, avide de rencontres inspirantes et de découvertes en tout genre.
Je ne suis pas un grand sportif, et je ne suis pas vidéaste non plus. Mais ma curiosité et ma soif d’apprendre sont grandes et je suis persuadé qu’elles seront des moteurs puissants pour m’aider à réaliser mon projet.

La particularité de ce voyage : il sera parcouru à vélo.

Parcourir autant de distance sans la moindre empreinte sur notre planète (hormis celles de mes roues dans la boue et la poussière !)

Le cyclisme n’est pas une passion en soi, mais j’ai été saisi, pendant la traversée d’une partie du Laos à vélo en 2017, par la curiosité que ce moyen de transport suscite chez les populations.
Au gré de mes escapades, l’envie de voyager autrement s’est petit à petit ancrée en moi. L’envie de voyager en prenant le temps. Passer les frontières à la seule force des jambes.
Se confronter aux éléments et à la solitude. Apprécier les paysages qui se métamorphosent de même que les coutumes et traditions… Être toujours dehors. Avoir du temps pour réfléchir. S’arrêter à tout moment. Découvrir des endroits égarés et préservés, et persévérer dans l’effort.

Suivez moi

Suivez moi

Récits

Les récits

Suivez mes récits de voyages à partir du mois d’octobre 2023

Campagne participative

Comment m’aider, et pour quelles contreparties ?

La série

La série documentaire

Suivez la série documentaire à partir du mois d’octobre 2023

Travel Timeline

Poursuivez l'aventure

Suivez cette aventure sous la forme de récits et d’une série documentaire.

Chaque épisode mettra en lumière : un lieu et ceux qui le font vivre, le récit de cette expédition à vélo, ainsi que les hommes et les femmes rencontrés sur le chemin.

Instagram